Victor Hugo

       Victor Hugo     

Le siècle d'un poète

 

   1802 : Naissance, le 26 février, de Victor Marie Hugo à Besançon.
    Son père est officier de Napoléon.
    Il a deux frères ainés, Abel, né en 1798, et Eugène, né en 1800.

   1814 : Victor Hugo entre en pension.

   1815 : Il écrit ses premiers poèmes.

   1817 : Il écrit un opéra-comique et une tragédie.

   1819 : Il rencontre Adèle Foucher dont il tombe amoureux.

   1821 : Mort de sa mère. Victor Hugo et Adèle se fiancent secrètement.

   1822 : Son premier recueil de poèmes, Odes et ballades, est publié.
     Il épouse Adèle.

   1823 : Le 16 juillet, naissance du premier fils de Victor et Adèle,
     Léopold-Victor. Léopold-Victor meurt le 9 octobre.

   1824 : Naissance de Léopoldine Hugo,
    deuxième enfant de Victor et Adèle.

   1825 : Victor Hugo est promu chevalier de la Légion d'honneur.

   1826 : Naissance de Charles Hugo, troisième enfant de Victor et Adèle.

   1828 : Mort du père de Victor Hugo. Naissance de François-Victor,
    quatrième enfant de Victor et Adèle.

   1829 : Parution de son recueil de poèmes Les Orientales.

   1830 : Naissance d'Adèle Hugo, cinquième enfant de Victor et Adèle.

   1831 : Parution de son roman Notre-Dame-de-Paris et
    de sa première pièce de théâtre, en vers, Marion Delorme.

   1841 : Après trois echecs, il est élu à l'acédémie française.

   1853 : Parution de son recueil de poèmes Les Châtiments.

   1856 : Parution de son recueil de poèmes Les Contemplations.

   1859 : L'un de ses plus grands ouvrages poètiques,
    La Légendes des siècles, commence à paraître.
    Le dernier volume sera édité en 1883.

   1862-1874 : Il publie des romans importants :
   Les Misérables (1862), Les Travailleurs de la mer (1866),
    L'Homme qui rit (1869), Quatre-vingt-treize (1874).

   1868 : Mort de sa femme.

   1876 : Victor Hugo est élu sénateur de Paris.

   1881 : Son dernier recueil de poèmes, publié de son vivant,
    paraît sous le titre Les Quatre Vents de l'esprit.

   1885 : Victor Hugo meurt le 22 mai, à Paris.
    L'Assemblée et le Sénat votent à la quasi-unanimité
    des funérailles nationales.  Son corps est exposé sous
    l'Arc de triomphe à  Paris, avant d'être transporté au Panthéon.

Les poèmes de Victor Hugo ont du souffle et restent résolument modernes.

Leur seul tort est sans doute d'intimider les enfants,
par leur ampleur ou la gravité de leurs thèmes.

Pourtant, si l'on offre au jeune lecteur une loupe et des bottes de sept lieues,
il trouvera dans cette anthologie des poèmes pour rire et rêver :
il verra un crocodile dans le ciel, entendra parler une marguerite,
surprendra deux géants forgeant le soleil couchant.

De l'infiniment petit à l'infiniment grand, tout l'univers s'offria à lui.
Et, comme Victor Hugo l'écrit dans Les étoiles filantes :


"C'est de la splendeur qui rôde."



 

 

locationgrauduroi       preparationmoteurfiat

 

Pralognan01     

 

  Paco'design        

 serenite-pixel           

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×