Bicarbonate de soude

Cette fine poudre blanche possède de multiples vertus,
sur les plans sanitaire mais aussi culinaire et même ménager.

 

Bicarbonate de soude, de sodium, hydrogénocarbonate de sodium,
carbonate monosodique, baking soda pour les Américains,
petite vache pour les Québécois ou encore NaHCO3 pour les chimistes :
tous ces produits n'en sont en réalité qu'un, le plus souvent connu sous l'appellation (erronée) de bicarbonate de soude.

Rassurez-vous : rien à voir avec la très dangereuse soude caustique, au contraire !
Il se présente sous forme d'une poudre blanche inodore,
qui ressemble étrangement à du sucre glace ou à de la farine,
pour ne citer que ces éléments comestibles et sans danger...

Le bicarbonate de soude est absolument inoffensif et présente en outre
l'avantage d'être totalement biodégradable.
Si le bicarbonate de soude était probablement déjà utilisé dans l'Antiquité,
le procédé actuel pour l'obtenir et s'en servir au quotidien est relativement récent.

A l'origine, ce sont deux boulangers new yorkais qui, au XIXe siècle,
ont eu l'idée de mélanger du carbonate de sodium et du lait pour mieux faire lever leur pain.
Plus tard deux Belges mettent au point un procédé moins polluant
et permettant d'obtenir un bicarbonate de soude beaucoup plus pur,
grâce à une méthode aujourd'hui baptisée Solvay,
qui utilise du sel ou de la craie comme matériau de base
et de l'ammoniac (recyclé ensuite) pour sa transformation en bicarbonate.
Cette méthode est aujourd'hui la plus répandue de par le monde.

Si le bicarbonate de soude de nos grand-mères est aujourd'hui
en bonne place sur les étagères de nos placards, c'est qu'il présente de nombreux avantages.
Il s'agit d'un produit naturel et non polluant, ce qui n'est pas le cas, loin s'en faut,
des médicaments et autres produits d'entretien.
Il est très bon marché et peut d'ailleurs s'acheter au supermarché.
Il peut être utilisé pour des usages multiples : en santé, comme nous allons le voir,
mais aussi pour l'entretien de la maison (enlever les mauvaises odeurs, nettoyer...),
dans le jardin ou même dans la cuisine (c'est même ainsi qu'il a été remis au goût du jour).

La formule chimique du bicarbonate de soude fait d'elle un sel alcalin,
qui a le pouvoir de neutraliser un milieu dont le pH est trop acide.
On dit qu'il s'agit d'une solution tampon.

Pour la digestion :

Brûlures d'estomac ? essayez le bicarbonate de soude. C'est que l'acidité est mal équilibrée.
Le bicarbonate de soude peut vous aider à la réguler : diluez-en une cuillère à café dans un grand verre d'eau, que vous boirez doucement et en entier, même si ce goût d'eau salée n'est pas très agréable.
La sensation de soulagement est très rapide, les muqueuses sont vite apaisées.

Même remède si vous êtes victime de remontées acides : le pH à 8,4 du bicarbonate de soude va neutraliser celui de l'acide chlorhydrique, responsable de cette désagréable sensation.
Vous risquez en revanche de roter un peu plus souvent car la réaction chimique libère du CO2.

Le bicarbonate est aussi efficace dans le cas de digestions difficiles.
Vous pouvez d'ailleurs en ajouter à l'eau de cuisson des aliments qui vous posent particulièrement problème.

Même chose pour les lendemains de fête difficiles. Sans vous promettre de vous remettre sur pied et d'attaque en 5 minutes,
un grand verre d'eau avec un peu de bicarbonate devrait vous aider à soulager cette sensation de nausée.

Attention, quelques recommandations de base s'imposent :
Il n'est pas recommandé de boire un verre d'eau au bicarbonate si vous suivez un régime sans sel.
De même, demandez conseil à un médecin ou à un pharmacien si vous prenez des médicaments.
Les femmes enceintes et les enfants de moins de 5 ans ne devraient pas utiliser ce remède.
Si les symptômes persistent plus de deux ou trois jours ou s'aggravent ou sont d'une violence anormale,
consultez absolument un médecin.

Pour l'haleine :

Le bicarbonate de soude est également très utilisé pour régler les problèmes bucco-dentaires,
en complément de l'indispensable visite chez le dentiste.
Il est d'ailleurs employé dans la composition de bon nombre de dentifrices.
Un brossage occasionnel au bicarbonate de soude et vos dents retrouveront leur éclat.

Sa propriété alcaline lui permet, ici aussi, de neutraliser les acides
qui sont produits par la dégradation des déchets qui restent coincés dans la bouche après manger.
Or, ils provoquent la fameuse mauvaise haleine et abîment, à la longue, l'émail des dents.
Le bicarbonate peut agir sur des substances très acides comme l'oignon ou l'ail,
mais aussi sur des substances beaucoup plus alcalines que lui comme le poisson.

Comment faire : diluer une demi-cuillérée de bicarbonate dans un demi-verre d'eau froide ou tiède
et faire un bain de bouche, avec gargarismes, pendant plusieurs minutes.
Vous retrouverez votre haleine fraîche et préserverez l'émail de vos dents.
Veillez toutefois à consulter un dentiste rapidement car dans 80%
des cas la mauvaise haleine est due à des caries ou à une maladie parodontale.
Utilisé après un bon brossage de dents, ce bain de bouche vous aide à lutter
contre les caries et la plaque dentaire (précurseur du tartre).
N'oubliez pas de rincer après, ou vous risquez de garder un petit goût salé dans la bouche.

Autre utilisation très connue du bicarbonate : le blanchiment des dents.
Nous vous invitons toutefois à être très prudents lorsque vous utilisez le bicarbonate
comme dentifrice car il possède des propriétés abrasives très puissantes et peut donc,
à la longue, endommager l'émail de vos dents et de vos gencives.
C'est pourquoi il ne faut pas l'utiliser au quotidien : un brossage au bicarbonate deux fois par semaine semble raisonnable.

A proscrire si vous êtes sensible des gencives ou si votre émail est fin.
N'hésitez pas à demander conseil à votre dentiste.
Pour un usage ponctuel visant à redonner de l'éclat à vos quenottes jaunies par le café ou le tabac,
vous pouvez opter pour une solution plus radicale, mais à utiliser avec parcimonie :
le brossage au bicarbonate de soude. Il suffit alors d'en mettre un peu sur sa brosse à dents,
d'humecter et de brosser les dents comme s'il s'agissait de dentifrice.
Opération à ne pas répéter plus d'une fois par semaine, toujours à cause du pouvoir fortement abrasif du bicarbonate.

Pour sentir bon :

Contre la transpiration et ses mauvaises odeurs ...

Vous avez tendance à vous liquéfier au sens propre dès que les premières chaleurs arrivent ?
Vous n'osez pas vous déchausser en présence de vos amis de peur de les perdre pour cause d'asphyxie ?
Le bicarbonate peut peut-être vous aider, vous aussi !
des petits problèmes lorsque vous retirez vos chaussures ?
Saupoudrez l'intérieur de bicarbonate, cela devrait atténuer l'odeur...

Pour l'utiliser comme déodorant naturel, rien de plus simple :
il vous suffit d'appliquer un peu de bicarbonate aux endroits qui transpirent le plus,
sous les aisselles par exemple. Mettez-en autant que nécessaire.
En plus d'être naturel, ce produit présente l'avantage d'éliminer carrément les odeurs produites par les bactéries,
plutôt que de les masquer.


Les pieds sont particulièrement susceptibles de sentir mauvais, parce qu'ils "macèrent" toute la journée.
Une solution plus poussée (proposée par Alessandra Moro-Buronzo dans son ouvrage
"Les incroyables vertus du bicarbonate de soude") peut donc être nécessaire et devrait en plus se révéler agréable.
Diluez un verre de bicarbonate dans un bon litre d'eau tiède.
Plongez les pieds dedans pendant 5 à 10 minutes.

Ca sent meilleur, non ? Une alternative : vous pouvez saupoudrer vos chaussures de bicarbonate, laissez agir plusieurs heures puis enlevez le surplus : les odeurs auront été neutralisées.

Toujours côté pieds, le bicarbonate de soude peut aussi soulager les douleurs et la fatigue liés à une longue journée de travail et/ou de marche. Il suffit de procéder au même bain de pieds, avec une eau chaude ou tiède, pendant 10 à 15 minutes, puis de masser vos pieds avec de l'huile d'amande douce et de l'huile essentielle de lavande.

Pour apaiser la peau :

Urticaire, piqûre : vive le bicarbonate !

Ca vous gratouille, ça vous chatouille, ça vous piquouille ?
Non, ne grattez pas et laissez plutôt agir le bicarbonate !
Il possède des propriétés apaisantes qui peuvent vous soulager de bien des symptômes désagréables.
Pour éviter de vous gratter jusqu'au sang en cas de piqûre d'insecte.
Prenez un peu de bicarbonate et ajoutez-y quelques gouttes d'eau, jusqu'à obtenir une pâte.
Appliquez-là sur les piqûres provoquées par ces satanés moustiques et laissez agir pendant une vingtaine de minutes.
Soulagement quasi-immédiat. Même technique pour diminuer les démangeaisons des boutons de varicelle ou l'urticaire.
Une variante évoquée par Béatrice Montévi permet également de soulager les petits coups de soleil :
appliquez la pâte précédemment citée sur de la gaze ou du coton et appliquez sur la zone qui a pris un coup de chaud.
Si vous en avez la possibilité, vous pouvez remplacer la compresse toutes les dix minutes.
La désagréable sensation de tiraillement devrait s'estomper un peu.
Cela ne vaut bien sûr que pour les coups de soleil léger chez les adultes.
Pour les enfants ou les coups de soleil étendus ou profonds, consultez un professionnel.

Contre l'eczéma, prenez régulièrement un bain où vous aurez préalablement dilué 4 à 5 cuillérées de bicarbonate.
Fonctionne aussi pour les coups de soleil et pour les fesses irritées des bébés
(adaptez la quantité de bicarbonate à la taille de son bain).

Les aphtes vous empêchent de profiter pleinement de votre repas ?
Préparez une pâte à base de bicarbonate dans des proportions : un quart de bicarbonate pour trois-quarts d'eau. Laissez poser sur l'aphte en question, qui devrait bientôt vous donner beaucoup moins de fil à retordre.
La même mixture peut venir à bout de vos boutons de fièvre. Renouvelez régulièrement l'application.

Ces remèdes maison s'appliquent bien sûr dans le cas de symptômes modérés et ponctuels.
S'ils persistent ou qu'ils vous semblent graves (ou qu'ils s'aggravent au fil des heures), consultez un médecin sans délai.

Pour désinfecter :

Et aussi contre les infections en tous genres ...

Et non, ce n'est pas fini ! Les propriétés alcalines du bicarbonate de soude permettent également de soulager
certaines infections ou irritations.
En voici quelques-unes, dans le désordre.
Voies respiratoires encombrées ? Pourquoi ne pas tenter les inhalations ?
Le mal de gorge peut vous gâcher la journée et les repas.
Faites quelques gargarismes à base de bicarbonate pour assainir votre gorge.
Si vous êtes plutôt encombré au niveau des voies respiratoires,
vous pouvez opter pour des inhalations qui viendront décongestionner les muqueuses.
La recette d'Alessandra Moro-Buronzo : faites bouillir un litre d'eau.
Ajoutez-y deux cuillères à soupe de bicarbonate et mélangez le tout. Approchez votre nez de l'eau
(mais ne touchez pas, c'est chaud !), posez une serviette sur votre crâne de manière à ce que votre visage
et la bassine d'eau se trouvent en dessous.
Respirez les vapeurs pendant 10 minutes environ. Vous pouvez ajouter une goutte d'huile essentielle d'eucalyptus.


Ses vertus sont également bien connues dans le cas d'infections urinaires, qui peuvent être provoquées par une urine trop acide.
Le bicarbonate permet de diluer cette acidité et joue à la fois un rôle préventif en rendant les urines plus alcalines.
Pour se faire, boire régulièrement un verre d'eau au bicarbonate de soude,
particulièrement lorsque vous avez fait un repas "acide" (alcool, café, sucreries, excès de viande...).
En cas d'infection urinaire, la première chose à faire est de consulter un médecin.
Les mycoses vaginales peuvent notamment se développer en milieu trop acide.
En pratiquant des lavements vaginaux au bicarbonate de soude, vous pouvez donc réduire le risque d'en développer.
Diluez une à deux cuillères à soupe de poudre dans un litre d'eau tiède et
utilisez une poire à lavement pour faire pénétrer le liquide dans le vagin.
A ne pas faire au quotidien, sinon vous risqueriez de déséquilibrer votre flore vaginale.

Grâce à ses propriétés fongistatiques, le bicarbonate de soude aide aussi à venir à bout des mycoses des pieds,
qui démangent plus que de raison.
Laissez tremper vos petons dans un bain d'eau bicarbonatée (un verre pour un litre),
un petit quart d'heure chaque jour, et vous devriez y trouver un soulagement.

 

Les règles d'or de l'utilisation du bicarbonate

Comme n'importe quelle automédication, l'utilisation du bicarbonate exige de prendre quelques précautions.
N'hésitez pas à demander conseil à un professionnel avant d'utiliser du bicarbonate de soude.
D'abord, dans le choix du produit : évitez de l'acheter dans un boui-boui quelconque ou même sur internet.
Préférez les rayons des supermarchés, avec un emballage bien étiqueté, ou celui des pharmacies et parapharmacies.

Combien ça coûte ? Un paquet de 500 g devrait vous revenir entre 2 et 5 euros.
Vous pouvez l'acheter en petit paquet de 500 g, 1 kg...
Mais pour les gros consommateurs, qui en font également un usage ménager, il existe également en sacs de 25 kg !
Vous pouvez utiliser le même bicarbonate pour cuisiner, récurer votre évier ou panser vos plaies.

Pour le stocker, optez pour les placards de la cuisine ou ceux de la salle de bains,
s'ils ne sont pas trop humides, placez-le dans un contenant hermétique.
Même si le bicarbonate est inoffensif, ne le laissez pas à la portée des enfants.

Pour tous les bobos santé, souvenez-vous des règles de base de l'automédication :
- Elle ne doit pas durer plus de deux ou trois jours.
- Si les symptômes persistent ou s'aggravent, consultez immédiatement votre médecin.
- L'automédication est réservée aux problèmes bénins : au moindre signe laissant penser que ce peut être plus grave
(coup de soleil très profond ou très étendu, gonflement suite à une piqûre d'insecte,
brûlures d'estomac fortes ou accompagnées d'autres symptômes, etc.), consultez immédiatement votre médecin.
- En cas d'hésitation quant aux bienfaits potentiels du bicarbonate sur un symptôme précis, demandez conseil à votre pharmacien. Même chose si vous suivez un traitement autre : assurez-vous que le bicarbonate n'est pas, alors, contre-indiqué.
- Les femmes enceintes et les enfants de moins de 5 ans ne devraient pas utiliser le bicarbonate pour des usages internes
(c'est-à-dire avec ingestion du produit), de même que les personnes suivant un régime sans sel ou souffrant d'hypertension.

Le bicarbonate de soude possède de nombreuses vertus,
sur le plan de la santé mais aussi dans la vie quotidienne, pour cuisiner, récurer, etc.
Il est notamment très efficace dans la sphère digestive : douleurs d'estomac, remontées acides, difficultés à digérer...
Il permet de lutter contre certaines infections : urinaires (en complètement d'un traitement antibiotique),
mycoses des pieds, encombrement des voies respiratoires ou mal de gorge.
Il est également efficace contre les démangeaisons et autres petits problèmes dermatologiques.
L'automédication ne doit jamais durer plus de 2 ou 3 jours, après quoi si les symptômes persistent, il faut consulter un médecin.

Le journal des femmes, Santé.

 

 

 

locationgrauduroi       preparationmoteurfiat

 

Pralognan01     

 

  Paco'design        

 serenite-pixel           

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×